03-07-08

De l'inconvénient d'être né

"Si je ne renie pas mes origines, c'est qu'il vaut mieux, en définitive, n'être rien du tout qu'un semblant de quelque chose." Emil CIORAN né le 8.4.1911 en Autriche-Hongrie (actuelle Roumanie), décédé le 20.6.1995, a vécu la majeure partie de sa vie en France, sans jamais demander la nationalité française.
Posté par lucidea à 16:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

01-07-08

Un prénom pour la vie

"Nicolas.Type caractérologique : Lorsqu'ils se mettent en marche, rien ne les arrête ; ils ressemblent en cela à leur animal totem, l'éléphant, qui avance droit devant lui écrasant tout sur son passage, indifférent aux cris de haine ou de peur qui l'accompagnent ; leur émotivité est assez faible, leur activité prodigieuse et leurs réactions maitrisées. Ces flegmatiques donnent bizarrement l'impression d'être immobiles alors qu'ils laissent tout le monde sur place.Volonté : elle est écrasante, très tôt les parents feront... [Lire la suite]
Posté par lucidea à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28-06-08

Les 4 vérités de l'Abbé Pierre

"Sur la crise.  Réveillez-vous ! la crise économique n'est pas qu'un sale quart d'heure à passer, elle va durer. Le temps de la croissance et du gaspillage est terminé. Croire que nous vivons une parenthèse est une illusion mortelle. La crise sera longue et elle impose d'autres choix de vie.  Sur la dictature.  Toutes les dictatures, tous les terrorismes, tous les fascismes ont commencé parce que devant les premiers viols du droit, on est resté muet. Il faut toujours se lever et crier l'injustice. J'ai jeûné pour... [Lire la suite]
Posté par lucidea à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15-06-08

Le bibliothécaire

"Le montant de l'investissement personnel d'Alain Stowe dans l'élection de Scott à la Présidence, 4 ans plus tôt, s'élevait à 2 milliards 428 mille dollars.    .../Cet investissement avait rapporté gros. Le Président Scott avait allégé la taxation des riches pour transférer les charges vers les classes moyennes et laborieuses. Il s'y était pris habilement, comme on le lui avait indiqué, avec des réductions d'impôts générales qui avaient simplement été beaucoup plus importantes pour les riches. Ces mesures, plus les... [Lire la suite]
Posté par lucidea à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10-06-08

L'homme qui ne s'aimait pas

    "Cent fois, il a pensé s'arrêter, cent fois il a continué. Cent fois, il a trouvé les autres meilleurs que lui ; cent fois il les a abattus. Toute sa vie il a fait de la politique comme on va au boulot, chaque matin sans se prendre pour le maître du monde. Pourtant, depuis qu'il est à l'Elysée, il songe parfois avec orgueil que son modeste métier est devenu destin. La politique a été pour lui un hasard et une nécessité, un mode de vie pour mettre à distance la vraie vie, un moyen commode de courir pour mieux se... [Lire la suite]
Posté par lucidea à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06-06-08

Position du pauvre

  "Propriétaires et mendiants : deux catégories qui s'opposent à n'importe quel changement, à nimporte quel désordre rénovateur. Placés aux deux extrémités de l'échelle sociale, ils craignent toute modification en bien ou en mal : ils sont pareillement établis, les uns dans l'opulence, les autres dans le dénuement. Entre eux se situent -sueur anonyme, fondement de la société- ceux qui s'agitent, peinent, persévèrent et cultivent l'absurdité d'espérer. L'Etat se nourrit de leur anémie : l'idée de citoyen n'aurait ni contenu... [Lire la suite]
Posté par lucidea à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31-05-08

Eloge de la fuite

    "Il est intéressant de chercher à comprendre les raisons qui font que les hommes s'attachent avec tant d'acharnement à ce concept de liberté. Il faut noter tout d'abord qu'il est sécurisant pour l'individu de penser qu'il peut "choisir" son destin puisqu'il est libre. Il peut le bâtir de ses mains. Or, curieusement, dès qu'il naît au monde, sa sécurisation il la cherche au contraire dans l'appartenance au groupe : familial puis professionnel, de classe, de nation, etc...qui ne peuvent que limiter sa... [Lire la suite]
Posté par lucidea à 10:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24-05-08

Le sang des roses

Cette semaine, lu "le sang des roses" de Patrick Cauvin.Chez Albin Michel, 2002Thriller (son 1er je crois). Le fond de l'histoire : l'exploitation des enfants en extrême-orient.J'ai envie de le relire uniquement pour la puissance et la beauté des mots. "Ses yeux reflètent le vallonnement des prairies,vallée minuscule et noyée dans l'eau du regard...Je m'y perdrai tout à l'heure, lorsque je me pencherai vers elle j'y retrouverai chaque rose naissante, chaque écorce d'arbre, chaque pierre de la maison, le ciel y... [Lire la suite]
Posté par lucidea à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11-05-08

Ombre et Lumière

    En fait, le livre (voir plus bas) s'appelle "Ombre et Lumière" d'Evelyne Pathouot, et c'est dans le figaro du 2 février 2007 que des extraits ont été publiés.
Posté par lucidea à 08:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]