41581014_p

Déclarer les quelques sous qu'on a de côté a une réelle incidence sur le montant du RSA, contrairement à ce que nous a affirmé M. Hirsch.

Mercredi 8 juillet, nous avons été invités par le Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté afin de "dissiper les zones d'ombres" sur son nouveau dispositif =>
Compte-rendu à (re)lire ici...

Notamment, il nous avait certifié que tout demandeur disposant d'un petit bas de laine ne risquait rien (les montants déclarés étant évalués selon les barèmes fixés par le décret sur le "train de vie" des RMIstes - patrimoine, voiture, bijoux, œuvres d'art, etc…) et que nous ne prenions pas le chemin de l'Allemagne avec un "Hartz 4 à la française" : pas question d'amputer le RSA d'une personne qui a un LEP, par exemple...

la suite >>> ACTU CHOMAGE