14-07-08

La tyrannie de la pénitence

Photo_4763"De ce qu'elle n'est plus la première, la France en conclut qu'elle n'est rien et s'abandonne depuis une dizaine d'années à l'autodénigrement, à un dolorisme d'enfant gâté. Elle qui brandissait jadis sa langue comme l'idiome naturel du genre humain, ne sait plus que gémir, ressasser, lécher ses plaies, énumérer sans fin ses disgrâces. Partout sévit une jubilation morose à se déprécier comme si France rimait invarablement avec souffrance. Ce ne sont pas les cris de haine de certains rappeurs à l'égard de la République qui sont préoccupants -la haine doit sortir même en musique- c'est la délectation que la France se porte à elle-même, qui donne à ces anathèmes une résonance de vérité. Nous nous désaimons beaucoup plus qu'ils ne nous rejettent. Un pays si peu sûr de lui est incapable d'enthousiasmer sa jeunesse, qu'elle soit de souche ou immigrée. Pays de Cocagne peuplé de 63 millions de déprimés, la France cumule le privilège d'être la nation la plus visitée au monde en raison de sa beauté, et l'une des plus grandes consommatrices de psychotropes et de tranquillisants."

La tyrannie de la pénitence, Essai sur le masochisme occidental, 2006 Ed.Grasset
Pascal BRUCKNER

Posté par lucidea à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur La tyrannie de la pénitence

Nouveau commentaire